Mise à jour du 02/06/2021

Planeur lancé main - Le Blaster 2

Le Blaster 2 – Lancé main

DF Réalisation N°35-2018 & 39-2020 (électrique)

 

J’ai récupéré en 2018 une boîte neuve (Merci Thierry!) d’un Blaster 2, lancé main du constructeur de planeur bien connu Vladimir.

Ce modèle m’a permis de débuter et goûter aux joies du lancé main (discipline F3K).

Par rapport au standard actuel c’était un modèle lourd 320/340g pour 220g en moyenne aujourd’hui.

Autant dire que mes lancés n’ont jamais dépassé les 20m de hauteur… l’âge et la musculature du pilote n’améliorant pas la chose d’ailleurs !

 

 

Sa construction datant de 2014 ressemble fort à celle du Supra du même constructeur à une échelle réduite, aile sur pylône, stabilisateur intégral sur pontet mais en intégrant les nécessités du lancé main bras de levier et surface dérive importants.

La fixation par 4 vis btr de 3mm insérée par le dessous de l’aile sur le pylône dénote un peu et ne facilite pas le montage sur le terrain…

Le pod du fuselage (partie avant) reçoit tout le matériel (servos, récepteur, et batterie), l’ensemble étant coiffé par une ogive. C’est pratique mais ne contribue pas à l’allégement.

Les gaines de commande ne sont pas montées d’origine. J’ai donc opté pour une des solutions proposées à savoir le passage en externe en découpant et collant des petits bouts de gaine à intervalle régulier. C’est pas top pour la traînée mais rends bien rigide les commandes.

Un accus 1S 500mah secondé par un booster alimente l’ensemble en 5V.

 

Quelques préconisations de montage du constructeur

Pour le réglage le constructeur propose différentes cales de réglages à réaliser

                                     

Matériel utilisé:

Servos direction et profondeur => DS843MG de Corona

Servos ailerons                            => DS09-AMD de Hyperion

Accus                                            => NanoTech Turnigy 500mah 1S

Booster                                         => 5V-2A 2g

Récepteur                                     => D4R2 Frsky

Réglages:

J’ai repris en gros les réglages préconisés par Vladimir.

Par la suite je suis passé progressivement en différentiel inverse sur les ailerons -10+16 (40%)

Au final j’ai obtenu un centrage à 80mm et une masse finale de 334g.

Conclusions :

Compte tenu de la hauteur de mes lancés et de la masse de la machine mes durées de vol avoisinaient la minute trente maximum… mais quel bonheur si par hasard une pompe pointait son nez, il était alors facile d’enrouler et de goûter enfin aux plaisirs du lancé main…

Deuxième vie...

En 2020, suite à l’achat d’un lancé main plus performant, j’ai décidé ‘d’électrifier’ le Blaster2 afin d’atteindre des hauteurs plus importantes, de l’utiliser comme un F5J en plaine ou en prospection à la pente.

Des modifications ont donc été necessaires pour le convertir en moto-planeur.

L’ogive avant a donc été tronçonnée, un couple moteur ajouté, un moteur et un contrôleur implanté.

Pour la propulsion j’ai opté pour :

=> un moteur ADH300S KV=2400 12Amaxi 120Wmaxi pour un poids de 21g

=> un contrôleur BF10A Pro-Tronik 10g

=> une paire de pales Graupner 6×3 (gros stock) 2g

=> un ancien porte pale Graupner plastique 2,3mm repercer à 3mm avec ajout de méplats sur l’axe moteur pour le serrage

=> un Bec externe HobbyKing 3S=> 5V/1A 1,5g

=> deux accus 3S 300mah BETAFPV de 26g

=> le récepteur a été remplacé par un G-RX6 avec altimètre incorporé 3g

Au final on obtient un centrage à 79/80 mm et la masse totale s’élève à 375g (334g en planeur pur)… Encore de l’embonpoint sur cette machine qui n’en avait pas besoin!

La charge alaire avoisine les 16g/dm²… mais çà vol bien quand même!

Modélisé sous PredimRC, le Blaster2 électrique affiche des performances honnêtes pour une utilisation loisirs,

mais beaucoup trop lourd pour prétendre participer à la nouvelle formule F5K (Lancés mains motorisés).

Coté propulsion la puissance est au rendez-vous, trop même… A cause d’un KV moteur trop important (2400) j’ai été contraint de réduire le courant maxi à 10A en jouant sur la courbe des gaz.

Cela donne une puissance d’environ 100W pour une masse à satelliser de 380g… très confortable!

Avec l’accus de 300mah je limite le temps moteur cumulé à 1 minute. Selon la tactique cela donne

3 montées de 20s, 4 de 15s ou 6 de 10s.

A noter que les 100m de hauteur sont largement atteint en moins de 15s…

Conclusions:

Pas de regrets pour cette transformation en moto-planeur du Blaster2 qui prends un bain de jouvence et se prépare à de nouvelles aventures!


Juin 2021

——– Modification centrage ——-

Après de nombreuses journées de vols et suite à des relectures d’articles sur le réglage du Blaster2 je suis revenu à un centrage plus avant à 76mm.

Muni d’un altimètre ‘Altis Nano Aerobtec’ je l’utilise maintenant en formule F5J loisirs et pourquoi pas un jour en concours….

——– Différentiel ailerons ——-

J’ai maintenu le différentiel inverse aux ailerons à une valeur de -20 à -30 selon la phase de vol.

 

——– Phases de vol ——-

J’ai opté pour 5 phases de vol calées de la façon suivante:

               Vitesse1         => 0° Profil naturel (Aligné avec un réglet)

               Vitesse2         => 0.5° (Cale Vladimir)

               Croisière         => 2° (Cale Vladimir)

               Thermique1   => 4° (Cale Vladimir)

               Thermique2   => 6° (Cale Vladimir)

——– Exemple de courbe altimétrique ——-