Mise à jour du 04/07/2021

Planeur lancé main - Le Vibe2

Le Vibe2

DF – Réalisation N°36 2018  &  N°43 (électrique) 2021

Après le Blaster2, j’ai acheté (comme troisième main…) en 2018 un ‘Vibe2’, mon deuxièmes lancé main pour progresser dans la discipline.

Ce modèle m’a permis de continuer à goûter aux joies du F3K et à participer à quelques concours.

Ma technique du lancé n’avait hélas guère progressé depuis mon Blaster2, les classements s’en ressentirent.

La machine s’en être dépassée, présentait des signes de fatigues suite à son utilisation intensive par ses deux autres précédents propriétaires.

Une révision complète avec renforcement et changement de certains organes furent nécessaire.

Les servos seront gardés mais l’alimentation et le récepteur renouvelés.

Matériel utilisé:

Servos direction et profondeur => KST X08 mg

Servos ailerons => KST X08 mg

Accus => Tattu 600ma 1S – 58x17x6mm –

Booster => 1S > 5V-2A (2g)

Récepteur => G-RX6 Frsky avec altimètre incorporé

La tension de l’accu, via un pont diviseur, entrait sur une entrée d’acquisition du récepteur, permettant ainsi son contrôle d’état de charge.

 

Modélisation :

Je l’avais modélisé sous PredimRC mais avec un profil qui n’était pas le sien faute de le connaître…

Réglages:

J’avais opté pour 7 phases de vol calées sur les ailerons de la façon suivante:

Lancer (Preset) => affleurant

Zoom => -2mm (vers le haut)

Vitesse2 => -1mm (vers le haut)

Vitesse1 => 0°

Croisière => 2° (vers le bas)

Thermique1 => 4° (vers le bas)-Float

Thermique2 => 6° (vers le bas)-Float2

 

Débattements:

J’avais repris en gros les réglages préconisés.… puis les avaient adaptés

Dérive => +-15mm

Profondeur => +-7mm-Trop faible (maxi réalisable avec les bras leviers de l’époque)

Ailerons => +-14mm diff=0 (Par la suite je suis passé progressivement en différentiel inverse sur les ailerons -10+14

AéroFrein => +35mm Compensation Profondeur => 5mm (courbe)

Au final j’avais obtenu un centrage à 62mm (MS=5 à 4%) et une masse finale de 245g après diverses réparations….

 

Conclusions:

Le Vibe2 était beaucoup plus fin que le Blaster2, avec des hauteurs atteintes plus importantes les temps de vol s’en ressentaient. Cela m’avait permis aussi de découvrir et d’affiner les 2 phases particulières du lancé, le preset et le zoom!

Malgré des résultats relativement médiocres… de très bons souvenirs !

Deuxième vie... motorisation!

En 2021, suite à des problèmes de santé, j’ai décidé de motoriser le Vibe2, pour l’utiliser comme un F5J en plaine ou en prospection à la pente.

De grosses modifications sur le fuselage ont donc été nécessaires pour insérer tous les composants et maintenir un centrage conforme à l’existant…

Il a été nécessaire de couper la partie avant, de l’éclater (style banane…) pour insérer et coller le couple recevant le moteur. L’ensemble a été renforcer par deux couches de fibre, enduit et poncé.

La verrière actuelle a été réduite et l’accès sert à l’implantation du moteur ainsi que de son contrôleur et permet le chargement de l’accu.

Deux nouvelles trappes ont été découpées l’une pour accéder aux servos et l’autre (située sous l’aile) pour le câblage, l’insertion du récepteur et le passage des antennes.

La platine des servos s’est vu déplacer au maximum vers l’arrière (BA de l’aile).

Peu de modifications sur les ailes hormis la découpe du support au saumon et la nécessité du rééquilibrage statique latérale.

Photos des modifications apportées à la cellule pour implanter tout le matériel...

Pour la propulsion j’ai opté:

=> un moteur Dualsky XM2221EG KV=2300 14Amaxi 105Wmaxi (15s) pour un poids de 23g

=> un contrôleur XC-12-Lite Dualsky 12A (16A en pointe)  7,5g

=> une paire de pales Graupner 6×3 (gros stock) 2g

=> un ancien porte pale Graupner plastique 2,3mm repercer à 3mm avec ajout de méplats sur l’axe moteur pour le serrage

=> un Bec externe HobbyKing 3S=> 5V/1A 1,5g

=> deux accus 3S 300mah BETAFPV de 27g (29g pour la 2° série d’accus commandés)

=> le récepteur est resté le même G-RX6 avec altimètre incorporé 3g ainsi que les 4 servos

 

 

Au final on obtient un centrage entre 62/63 mm (selon l’accu)

et la masse totale s’élève à 296g maxi avec l’altimètre nano de chez Aerobtec incorporé…

Un embonpoint sur cette machine qui passe la charge alaire 12 à 14g/dm², ce qui n’est pas encore énorme !

C’est devenu un lancé main ballasté en permanence!

Modélisation:

Modélisé sous PredimRC, le Vibe2 électrique affiche des performances très honnêtes pour une utilisation loisirs,

mais un peu lourd pour prétendre participer à la nouvelle formule F5K (Lancés main motorisés). A voir…

Coté propulsion la puissance est au rendez-vous, trop même…

A cause d’un KV moteur important (2300)  pour l’hélice 6×3,

j’ai été contraint de réduire le courant maxi à 10A en jouant sur la courbe des gaz.

Cela donne une puissance d’environ 100W pour une masse à satelliser de 295g

le 10m/s est atteint… montée très confortable!

 

Avec l’accus de 300mah je limite le temps moteur cumulé à 1 minute.

Selon la tactique cela donne

3 montées de 20s, 4 de 15s ou 6 de 10s.

A noter que les 100m de hauteur sont largement atteint en moins de 12s

 

Réglages:

J’ai opté dans cette configuration pour 5 phases de vol calées sur les ailerons de la façon suivante:

Vitesse2 => -1mm (vers le haut)

Vitesse1 => 0°

Croisière => 2° (vers le bas)

Thermique1 => 4° (vers le bas)-Float

Thermique2 => 6° (vers le bas)-Float2

Débattements:

J’avais repris en gros les réglages préconisés.… puis les avaient adaptés

Dérive => +-13mm

Profondeur => +-7mm

Ailerons => +-14mm diff=0 (Plus de différentiel pour l’instant)

AéroFrein => +35mm Compensation Profondeur => 5mm (courbe)

 


Conclusions:

Pas de regrets pour cette transformation en moto-planeur du Vibe2,

pour lui et moi une nouvelle aventure redémarre…