Mise à jour du 04/02/2022

Planeur - Le Supra

Modèle n°28 – Septembre 2014


Je me devais de faire un petit article sur ce planeur qui m’a donné et m’apporte toujours beaucoup de plaisirs en vol.

Serte il a pris de la bouteille mais on le trouve toujours dans les concours FF2000, F3J et dans l’utilisation loisir.

Crée par ‘Vladimir’s Model’ il y a pas mal d’années (2009 je crois) je ne suis pas sur qu’il figure encore au catalogue… peut être sur commande?

Les versions sont nombreuses ne facilitant pas la tache pour s’y retrouver,  sans parler de celles électriques…

 


Etrépagny – Septembre 2021 – Daniel & Didier

J’ai acheté mon Supra d’occasion en troisième main en 2014.. c’est dire s’il n’est pas tout jeune!

Après recherche et enquête il semble qu’il correspond au ‘Supra Pro Compétition‘ de l’époque en ‘Carbon/Glass‘…

Pesant 1660g au départ, il a atteint 1773g au fil du temps et des réparations… Cela permet de voler par vent plus fort sans ajouter de ballast! Restons positif!

Comme je note toutes mes sorties et le nombre de vols, le total des mises en altitudes par sandow avoisine les 500…montées  sans compter celles des précédents propriétaires… c’est dire si la structure a bien souffert!

Mais il vole toujours et du mieux qui peux!

Je ne vais pas refaire la description du Supra, Christophe l’avait fait brillamment dans deux de ses articles de Modèle Magazine en  2013 puis 2016.

Article de Christophe dans Modèle Magazine de mai 2013 - Supra Pro Compétition

Article de Christophe dans Modèle Magazine de septembre 2016 - Supra Expert Glass

Descriptif de mon Supra

Matériel:

Servos:

Dérive                => Graupner DES 488 BB MG

Profondeur       => Futaba S3150

Ailerons            => HyperIon DS09AMD

Volets               => Futaba S3150

Alimentation:

Accu                  => Lipo 2S 1200 Nanotech 55g 

                                116x17x13 mm

Sbec                   => Castle creation 10A max 11g

Récepteur:

D8R2Plus FRSKY

Plomb  à l’avant  => 74g! (hélas) suite aux nombreuses réparations

Au fil du temps et des réparations ses composants ont évolué (servo, batterie, récepteur…), il en est de même pour les réglages.

L’alimentation de l’ensemble est confiée à une lipo 2S 1200mah allongée qui permet un positionnement dans l’avant du fuselage optimal. Un Sbec Castle se charge de fournir la tension au récepteur et aux servos.

Le récepteur Frsky D8R2Plus (Même si le mode D8 n’est plus de mise, sa date d’achat antérieure aux directives Européennes le permet) grâce à un fuselage en fibre uniquement, voit ses antennes enroulées sur son boîtier pour assurer la transmission. La portée est excellente voir insolente… (Pratique à ne pas faire avec les nouveaux fuselage en carbone!)

L’ensemble récepteur, bec, accu et plombs complémentaires sont fixés sur une platine en CTP de 3mm filiforme. Le tout coulisse vers l’avant du fuselage et est maintenu en position par blocage avec la platine des servos. Le récepteur viens se fixer (velcro) sur la platine par la suite.

Montage des éléments à l'avant du fuselage
Les différents ballasts (à l'ancienne...)

Sur cette ancienne version un tube en fibre (longueur d’environ 550mm) partant de l’avant (au niveau de la fin de verrière) jusqu’à derrière le BF de l’aile sert de réceptacle aux différents ballasts.

Constitués de tubes de cuivres remplis de plomb, ils sont calés avec différents tasseaux en bois.

Ils permettent de charger le planeur avec 140, 240, 330 ou 430g.

 

Modélisation avec PreDimRC

Comme l’ensemble de mes modèles, le Supra est passé à la moulinette de Franck Aguerre…

Modélisation décrite pour une masse naturelle (avec embonpoint) à 1770g et une masse ballastée maxi à 2200g le tout pour un CG à 98mm.

X

Les phases de vol et les réglages

Les cales de réglages de Vladimir

Décrites dans la notice du Supra elles servent aux réglages des volets et des ailerons pour les différentes phases de vol. J’en ai ajouté deux, une cale 4° (thermique intermédiaire) et une 70° pour les volets en aérofrein. Ne pratiquant pas ou peu le F3J je ne me sers pas de la cale 15°, seule celle de 6° suffit pour le treuillage en FF2000.

Les phases de vol

J’ai opté pour quatre phases de vol, Croisière, Thermique, Transition(Vitesse) et Treuillage. Pour les phases Thermique et Vitesse je dispose de 3 calages, s’est beaucoup et pas toujours nécessaire mais comme je disposais d’un inter 3 positions….

Vitesse3 => Alignement (volets + ailerons) avec un réglet

Vitesse2 => cale 0.5° (volets + ailerons) 

Vitesse1 => sans cale (environ 1°)  (volets + ailerons)

Croisière => cale 2° (volets + ailerons)

Thermique1 => sans cale (environ 3°)  (volets + ailerons)

Thermique2 => cale 4° (100% volets + 60% ailerons)

Thermique3 => cale 6° (100% volets + 60% ailerons)

Treuillage => Réglage volets et ailerons sur un potentiomètre linéaire permettant une adaptation rapide en fonction du vent (100% volets + 25% ailerons)

Les réglages

Mises à part mon centrage à 98mm correspondant à une marge statique d’environ 5% et la masse du supra de 1770g, je ne m’étendrai pas sur les réglages. Ils sont très bien décrit dans les articles de Christophe et sont aussi propres à chacun.

Quelques courbes altimétriques septembre 2021, du bon et du moins bon...

Quelques photos de l'oiseau!

Conclusions

Reconnaissable entre tous en vol de par sa silhouette si caractéristique, il reste un planeur incontournable et attachant.

Dépassé par les niveaux venus du marché, c’est quand même une valeur sure qui se classe encore honorablement dans les concours.

 

Je suis certain qu’il existe encore un beau parc de cette machine, soigneusement rangé dans nos ateliers…

Soyons fous jusqu’au bout,

pourquoi pas organiser une rencontre uniquement de Supra avec mise en altitude par sandow,

avec un peu de volonté réunir une douzaine de pilotes doit être faisable!

A méditer…

Bien amicalement Didier